8.6 C
Bruxelles
jeudi, février 22, 2024
No menu items!

Des milliers de personnes manifestent contre le régime iranien à Bruxelles

À lire

Air quality: Council and Parliament strike deal to strengthen standards in the EU

Despite major improvements in air quality in the EU over the past three decades, air pollution continues...

Pedro Sanchez reçu par le Roi Mohammed VI

Sa Majesté le Roi Mohammed VI, a reçu, ce jour, au Palais Royal de Rabat, M. Pedro...

L’Allemagne teste la semaine à quatre jours

L'Allemagne a lancé un essai de semaine de travail de quatre jours pour de nombreux salariés, impliquant...

Des milliers de personnes venus à Bruxelles de toute l’Europe pour dénoncer les agissements du régime iranien.

Une manifestation de la diaspora iranienne a eu lieu ce lundi 20 février dans les rues de la capitale européenne Bruxelles.

Des manifestants venus de toute l’Europe pour dénoncer l’actuel régime iranien.

La manifestation a démarré dans la matinée depuis la gare du Nord pour rejoindre le quartier Schuman, où un podium a été installé pour des discours.

Le Conseil européen a décidé aujourd’hui d’imposer des mesures restrictives à 32 autres personnes et deux entités responsables de graves violations des droits de l’homme en Iran.

Le Conseil a décidé aujourd’hui d’imposer des mesures restrictives à 32 autres personnes et deux entités responsables de graves violations des droits de l’homme en Iran.

Parmi les personnes figurant sur la liste figurent le ministre iranien de la culture et de l’orientation islamique et le ministre de l’éducation, le commandant adjoint et porte-parole du Corps des gardiens de la révolution islamique (CGRI), les cofondateurs de l’Académie Ravin, une société cotée à l’UE, des membres du parlement iranien soutenant la répression violente, des membres de la police, de l’appareil judiciaire dans diverses régions du pays, et des gardiens et directeurs de prison.

Les désignations d’aujourd’hui visent également la Fondation de coopération des forces de l’ordre (LEF) et l’Institut des sciences policières et des études sociales.

Des mesures restrictives s’appliquent désormais à un total de 196 personnes et 33 entités.

Elles consistent en un gel des avoirs, une interdiction de voyager dans l’UE et une interdiction de mettre des fonds ou des ressources économiques à la disposition des personnes inscrites sur la liste.

Une interdiction d’exportation vers l’Iran d’équipements susceptibles d’être utilisés à des fins de répression interne et d’équipements de surveillance des télécommunications est également en place.

L’Union européenne et ses États membres exhortent les autorités iraniennes à mettre fin à la violente répression des manifestations pacifiques, à cesser de recourir à des détentions arbitraires pour faire taire les voix critiques et à libérer toutes les personnes détenues injustement.

L’Union européenne appelle l’Iran à mettre fin à la pratique consistant à imposer et à exécuter des condamnations à mort contre des manifestants, à annuler les condamnations à mort prononcées et à garantir une procédure régulière à tous les détenus.

Ces inscriptions font suite aux décisions du Conseil des 17 octobre, 14 novembre, 12 décembre et 23 janvier.

EU Briefs publie des articles provenant de diverses sources extérieures qui expriment un large éventail de points de vue. Les positions prises dans ces articles ne sont pas nécessairement celles d'EU Briefs.

- Advertisement -

Dernières nouvelles

Air quality: Council and Parliament strike deal to strengthen standards in the EU

Despite major improvements in air quality in the EU over the past three decades, air pollution continues...

Pedro Sanchez reçu par le Roi Mohammed VI

Sa Majesté le Roi Mohammed VI, a reçu, ce jour, au Palais Royal de Rabat, M. Pedro Sanchez, Président du Gouvernement espagnol,...

L’Allemagne teste la semaine à quatre jours

L'Allemagne a lancé un essai de semaine de travail de quatre jours pour de nombreux salariés, impliquant 45 entreprises dans tout le...

Medical devices: Council endorses new measures to help prevent shortages

The Council has endorsed key updates to the law on medical devices that will help prevent shortages and ease the transition to greater transparency and access...

Les Bahamas, le Belize, les Seychelles et les îles Turques et Caïques retirés de la liste de l’UE des juridictions non coopératives à des...

Le Conseil européen a retiré les Bahamas, le Belize, les Seychelles et les îles Turques et Caïques de la liste des juridictions...
- Advertisement -

More Articles Like This