8.6 C
Bruxelles
samedi, avril 20, 2024
No menu items!

France : le CFCM adopte de nouveaux statuts donnant plus de poids aux acteurs locaux

À lire

L’Arménie et l’Iran : une alliance qui pose questions

Quelques jours après l’attaque d’Israël par l’Iran, nombre de pays ont condamné cette attaque manquée contre des...

Le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, reçoit la plus haute distinction de la Belgique

Le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, a reçu vendredi à Bruxelles la plus haute distinction...

L’Arménie accepte le retour « historique » de quatre villages à l’Azerbaïdjan (Aykhan Hajizada)

L’Arménie a accepté de restituer quatre villages à l’Azerbaïdjan, comme l’a annoncé vendredi le porte-parole du...

Le Conseil français du culte musulman (CFCM) a adopté dimanche 19 février lors d’une assemblée générale extraordinaire de nouveaux statuts, prévoyant une refonte «sur la base de structures départementales», a-t-il fait savoir dans un communiqué.

Le CFCM a tenu son Assemblée Générale Extraordinaire, à Bagnolet le 19 février 2023, afin d’adopter de nouveaux statuts. Plus de 55 % de ses membres, dont 73% sont élus par les acteurs locaux ont pris part à cette AGE. Conformément aux statuts du CFCM, une nouvelle AGE est nécessaire pour valide définitivement les nouveaux statuts. Elle sera convoquée le 12 mars 2023.

Les nouveaux statuts «prévoient une refonte du CFCM sur la base de structures départementales, pourront y prendre part, d’une manière égalitaire, toutes les mosquées de France», explique le communiqué.

A également été décidée «la fin du système de cooptation (de la moitié des membres actuels du CFCM) par certaines fédérations dites statutaires», un système «qui s’est avéré antidémocratique et arbitraire et y est la cause principale du blocage imposé au CFCM ces dernières années», poursuit le texte.

Par ces deux changements majeurs, le CFCM souhaite ainsi redonner la parole aux acteurs locaux élus par leurs pairs qui auront la légitimité nécessaire. Ces acteurs que réunissent des préoccupations communes aboliront les frontières et les divisions artificielles qui ont lourdement entravé le CFCM dans ses missions.

Initié par M. Jean-Pierre Chevènement alors ministre de l’intérieur et des Cultes, le CFCM a été mis en place en 2003 sous l’impulsion décisive de l’ancien président de la République, M. Nicolas Sarkozy, pour servir les citoyens français de confession musulmane et la République dans le respect de la laïcité et de son principe de séparation.

Actuellement, le CFCM représente plus de 1100 mosquées ayant participé à son élection de 2020. Ce chiffre est appelé à augmenter significativement avec la nouvelle réforme qui apporte des réponses aux principaux obstacles d’une participation électorale plus large.

Toutes les représentations des cultes de notre pays ont dû évoluer pour être en phase avec de nouveaux contextes. Celle du culte musulman est dans cette dynamique. Aujourd’hui, le CFCM entend opérer son évolution, loin des soubresauts et de la crise qu’il a connus ces dernières années.

Cette instance qui a permis d’inscrire l’islam dans le paysage cultuel français avec des réalisations indéniables est un acquis précieux qu’il faut soutenir, améliorer et consolider.

Le président de la République, Emmanuel Macron, a déclaré jeudi avoir «décidé de mettre fin» au CFCM comme instance de dialogue entre l’État et le culte musulman depuis 2003, au profit du Forum de l’islam de France (Forif), composé d’acteurs de terrain désignés par les préfets.

«Les participants à l’assemblée générale extraordinaire de ce jour ont pris acte de ce choix et ont réaffirmé leur volonté de continuer à défendre les intérêts des membres du CFCM que sont les gestionnaires des mosquées et l’intérêt du culte musulman en général», indique le communiqué.

EU Briefs publie des articles provenant de diverses sources extérieures qui expriment un large éventail de points de vue. Les positions prises dans ces articles ne sont pas nécessairement celles d'EU Briefs.

- Advertisement -

Dernières nouvelles

L’Arménie et l’Iran : une alliance qui pose questions

Quelques jours après l’attaque d’Israël par l’Iran, nombre de pays ont condamné cette attaque manquée contre des...

Le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, reçoit la plus haute distinction de la Belgique

Le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, a reçu vendredi à Bruxelles la plus haute distinction de la Belgique, le Grand...

L’Arménie accepte le retour « historique » de quatre villages à l’Azerbaïdjan (Aykhan Hajizada)

L’Arménie a accepté de restituer quatre villages à l’Azerbaïdjan, comme l’a annoncé vendredi le porte-parole du ministère azerbaïdjanais des Affaires étrangères,...

NATO : Le secrétaire général souligne le soutien de l’ alliance à l’Ukraine lors de la réunion du G7

Le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, a souligné l’importance de renforcer le soutien à l’Ukraine lors de la réunion des ministres...

Horizon Europe : la Commission européenne va augmenter son financement pour 2024

La Commission européenne a adopté un amendement au programme de travail 2023-24 d’Horizon Europe, le programme de recherche et d’innovation de...
- Advertisement -

More Articles Like This