8.6 C
Bruxelles
mercredi, avril 17, 2024
No menu items!

Climat: Guterres préconise des mesures “concrètes”

À lire

Le Soudan, une crise quasi oubliée

Le Soudan était à l’ordre du jour lors de la dernière réunion de la commission «Développement» le...

Bruxelles: Alerte à la bombe au palais de justice, en cours d’évacuation

Le palais de justice de la place Poelaert à Bruxelles a été évacué peu après 15 heures...

La Belgique salue les réformes menées par le Maroc pour une société et une économie marocaines plus dynamiques

La Belgique salue les réformes menées par le Maroc, sous le leadership de SM le Roi Mohammed...

e Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres a renouvelé son appel à l’unité pour lutter contre le réchauffement climatique dans le monde à travers des mesures “réelles et concrètes”.

Dans un message vidéo à la 58è session du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) réunie à Genève, le chef de l’ONU a estimé que la communauté internationale doit écouter et agir sur la base d’orientations scientifiques solides pour réduire de toute urgence le réchauffement climatique.

Soulignant le besoin urgent de mettre fin au réchauffement climatique avec des faits “réels et concrets”, Guterres a indiqué que le prochain rapport du Groupe d’experts avant la prochaine Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques (COP28), qui se tiendra à Dubaï en novembre, arrive à un moment charnière.

“Notre monde est à la croisée des chemins et notre planète est dans le collimateur”, a-t-il prévenu, ajoutant que l’humanité “approche du point de non-retour, du dépassement de la limite internationalement convenue de 1,5 degrés Celsius de réchauffement climatique. Nous sommes parvenus à un seuil critique”.

Citant plusieurs rapports récents du GIEC, le SG de l’ONU a relevé que des preuves en 2021 montraient pour la première fois que certains des changements apportés aux océans, à la glace et à la surface terrestre de la Terre étaient irréversibles.

Ces rapports indiquent également que les changements sont “sans équivoque” causés par l’activité humaine, principalement par la combustion de combustibles fossiles et la création de niveaux sans précédent de gaz à effet de serre.

Notant que les investissements dans l’adaptation doivent être intensifiés, le GIEC juge qu’il est possible de limiter le réchauffement climatique à 1,5 degrés Celsius avec des réductions rapides et profondes des émissions dans tous les secteurs de l’économie mondiale.

EU Briefs publie des articles provenant de diverses sources extérieures qui expriment un large éventail de points de vue. Les positions prises dans ces articles ne sont pas nécessairement celles d'EU Briefs.

- Advertisement -

Dernières nouvelles

Le Soudan, une crise quasi oubliée

Le Soudan était à l’ordre du jour lors de la dernière réunion de la commission «Développement» le...

Bruxelles: Alerte à la bombe au palais de justice, en cours d’évacuation

Le palais de justice de la place Poelaert à Bruxelles a été évacué peu après 15 heures ce mardi en raison d’une...

La Belgique salue les réformes menées par le Maroc pour une société et une économie marocaines plus dynamiques

La Belgique salue les réformes menées par le Maroc, sous le leadership de SM le Roi Mohammed VI, durant ces vingt-cinq dernières...

Fight for democracy in Romania: A call to action George Simion*

Romania stands at a pivotal moment in its democratic journey, facing a critical test of its commitment to upholding democratic principles.

European Commission paving the way for regular payments under the Ukraine Facility

The new Ukraine Facility, which entered into force on 1st March, foresees up to €50 billion of stable financing, in grants and...
- Advertisement -

More Articles Like This