8.6 C
Bruxelles
lundi, mai 20, 2024
No menu items!

Le ministère des affaires étrangères Azerbaïdjanais éclaircit la mise en place d’un poste frontière avec l’Arménie

À lire

Haine, Antisémitisme , Islamophobie et Afrophobie : Lutte contre la montée de l’antisémitisme et du sentiment antimusulman

La discrimination fondée sur les croyances religieuses n’a pas sa place dans notre monde. La haine menace...

Les droits d’importation et les quotas sur les exportations ukrainiennes vers l’UE suspendus pour une année supplémentaire

La suspension des droits d’importation et des quotas sur les exportations ukrainiennes vers l’Union européenne sera...

Journée internationale contre l’homophobie, la transphobie et la biphobie: déclaration du haut représentant au nom de l’Union européenne, 17 mai 2024

L'homophobie, la transphobie et la biphobie n'ont pas leur place dans l'Union européenne ni ailleurs dans le...

La déclaration d’Anne-Claire Legendre, porte-parole du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères de la France, concernant la mise en place d’un point de contrôle par la partie azerbaïdjanaise à la frontière entre l’Azerbaïdjan et l’Arménie au début de la route Lachin-Khankendi le 23 avril , 2023, est totalement infondée. A commenté dans un communiqué M. Aykhan Hajizada, Porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Azerbaïdjanais.

C’est le droit souverain et légitime de l’Azerbaïdjan d’établir un point de contrôle frontalier sur son territoire souverain. Fait savoir le communiqué.

Rien ne permet d’affirmer que cette mesure est contraire à la déclaration trilatérale, à tout autre document international ou décision de justice. 

Comme toujours, l’Azerbaïdjan garantit la sécurité des citoyens, des véhicules et des marchandises circulant sur la route Lachin-Khankendi dans le cadre de ses obligations et continuera à prendre les mesures appropriées dans ce sens.

En contrepartie des efforts de l’Azerbaïdjan pour assurer la paix, la stabilité et le développement dans la région, pour normaliser les relations avec l’Arménie sur la base du respect des principes du droit international tels que l’intégrité territoriale et la souveraineté, la partie française ne devrait pas créer les conditions pour tenter d’entraver le processus en exprimant une telle position unilatérale. Conclut la déclaration.

EU Briefs publie des articles provenant de diverses sources extérieures qui expriment un large éventail de points de vue. Les positions prises dans ces articles ne sont pas nécessairement celles d'EU Briefs.

- Advertisement -

Dernières nouvelles

Haine, Antisémitisme , Islamophobie et Afrophobie : Lutte contre la montée de l’antisémitisme et du sentiment antimusulman

La discrimination fondée sur les croyances religieuses n’a pas sa place dans notre monde. La haine menace...

Les droits d’importation et les quotas sur les exportations ukrainiennes vers l’UE suspendus pour une année supplémentaire

La suspension des droits d’importation et des quotas sur les exportations ukrainiennes vers l’Union européenne sera prolongée d’un an, a-t-il été...

Journée internationale contre l’homophobie, la transphobie et la biphobie: déclaration du haut représentant au nom de l’Union européenne, 17 mai 2024

L'homophobie, la transphobie et la biphobie n'ont pas leur place dans l'Union européenne ni ailleurs dans le monde. Pour faire en sorte...

Parlement Européen : Le droit à l’avortement inclus dans la Charte de l’UE

Lors de la dernière plénière à Bruxelles, les membres du Parlement européen ont adopté une résolution appelant à inclure le droit à...

France : Ouverture du 77e Festival de Cannes

La cérémonie d'ouverture du 77e Festival de Cannes s'est tenue mardi soir dans cette ville littorale dans le sud de la France.
- Advertisement -

More Articles Like This