8.6 C
Bruxelles
samedi, avril 20, 2024
No menu items!

Arméniens du Karabakh : le HCR se prépare à un éventuel exode de 120.000 personnes

À lire

L’Arménie et l’Iran : une alliance qui pose questions

Quelques jours après l’attaque d’Israël par l’Iran, nombre de pays ont condamné cette attaque manquée contre des...

Le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, reçoit la plus haute distinction de la Belgique

Le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, a reçu vendredi à Bruxelles la plus haute distinction...

L’Arménie accepte le retour « historique » de quatre villages à l’Azerbaïdjan (Aykhan Hajizada)

L’Arménie a accepté de restituer quatre villages à l’Azerbaïdjan, comme l’a annoncé vendredi le porte-parole du...

Alors que plus de 88.000 personnes sont déjà entrées en Arménie depuis la région du Karabakh, en Azerbaïdjan, l’Agence de l’ONU pour les réfugiés se prépare à ce que ce nombre atteigne 120.000.

Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) se dit profondément préoccupé vendredi par l’accroissement rapide du nombre de gens qui fuient l’Arménie, comme en attestent les longues files d’attente à la frontière. Vendredi en fin de journée, le chef du HCR, Filippo Grandi a posté un message sur X annonçant que plus 100.000 réfugiés étaient désormais arrivé en Arménie depuis la région du Karabakh. 

« Alors que le nombre de personnes fuyant le Karabakh augmente rapidement, nous sommes prêts à faire face à l’arrivée de plus de 120.000 personnes », a souligné depuis l’Arménie par liaison vidéo, la Représentante du HCR dans ce pays, Kavita Belani. Toutefois, « il est très difficile de prédire combien de personnes viendront à ce stade ».

Quelque 63.000 réfugiés ont déjà été enregistrés par le gouvernement arménien, où le processus d’accueil est assez bien géré par les autorités, compte tenu des foules énormes qui arrivent dans les villes frontalières azerbaïdjanaises telles que Goris.

Ce voyage, qui devrait normalement durer deux ou trois heures, pour beaucoup prend jusqu’à huit heures en raison des longues files d’attente à la frontière. Sur le terrain, les équipes humanitaires des Nations Unies constatent que les réfugiés arrivent traumatisés, exténués et affamés.  

Un tiers des réfugiés sont des enfants

Ils ont besoin d’un soutien psychosocial et d’une aide d’urgence, dont des vêtements chauds et des médicaments.  

« Nous voyons d’énormes foules de personnes fatiguées et effrayées se rassembler dans les centres d’enregistrement », a dit la Représentante du HCR, relevant qu’il s’agit de populations qui ont vécu neuf mois de blocus.

De son côté, le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) note que près d’un tiers des réfugiés sont des enfants. « Ce qui nous préoccupe le plus, c’est que beaucoup d’entre eux ont été séparés de leur famille », a déclaré la Directrice régionale de l’UNICEF pour l’Europe, Regina De Dominicis, ajoutant que « beaucoup sont anxieux, terrifiés ».

« Les réfugiés veulent des réponses sur ce qui va se passer ensuite, par exemple s’ils auront une maison temporaire en Arménie ou s’ils seront ici pour longtemps », a fait valoir la Représentante du HCR.

Dans le cadre des efforts déployés par le gouvernement arménien, les équipes du HCR sont sur place, fournissant de l’aide et surveillant étroitement la situation. Le Haut-Commissariat prévient qu’avec la chute de la température et le nombre limité de logements, l’aide d’urgence est très attendue. 

Les autorités fournissent un hébergement temporaire aux nouveaux arrivants qui n’ont pas de famille en Arménie, notamment dans des hôtels, des centres sociaux et des écoles. Cependant, avec un tel nombre d’arrivées en peu de temps, des centres d’urgence supplémentaires sont nécessaires de toute urgence.

L’ONU fournit des repas chauds et des articles de première nécessité

Le HCR soutient le gouvernement avec des équipements techniques, y compris des ordinateurs portables et des tablettes, pour faciliter l’enregistrement et a fourni des articles de première nécessité tels que des lits pliables et des matelas pour les réfugiés, tandis que d’autres articles de première nécessité sont en cours d’acheminement et arriveront ce week-end. Le HCR renforce également sa présence sur le terrain. 

Alors que le gouvernement déploie des efforts constants pour répondre à l’augmentation rapide des besoins avec le soutien de la communauté internationale, une aide financière supplémentaire est nécessaire. 

Le HCR appelle d’urgence la communauté internationale des donateurs à la solidarité et au partage des responsabilités pour permettre à l’Arménie de répondre à cette situation d’urgence humanitaire.

Dans ces routes d’exode, le Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM) fournit des repas chauds aux Arméniens du Karabakh contraints de fuir leur pays.

« Les équipes du PAM en Arménie sont sur le terrain près de la frontière à Goris, dans la province de Syunik, pour aider les familles qui fuient la violence. Nous avons déjà installé des tentes pour fournir jusqu’à 2.000 repas chauds par jour et nous nous préparons à augmenter rapidement l’aide dans tout le pays en fonction des besoin », indique le PAM sur le microblog X.

Une équipe de l’ONU se rend au Karabakh

Lors d’un briefing avec des journalistes, le porte-parole de l’ONU a annoncé que le gouvernement azerbaïdjanais avait accepté d’autoriser le déploiement d’une équipe de l’ONU dans la région du Karabakh, qui devrait avoir lieu ce week-end.

C’est la première fois depuis environ 30 ans que les équipes de l’ONU y ont accès, a-t-il déclaré.

Dirigé par un haut responsable du Bureau de coordination des affaires humanitaires des Nations Unies (OCHA) et le Coordonnateur résident des Nations Unies en Azerbaïdjan, M. Dujarric a déclaré que ce groupe comprendrait une équipe technique d’OCHA.

« Il est très important que nous puissions entrer », a-t-il ajouté. « Une fois sur place, l’équipe cherchera à évaluer la situation sur le terrain et à identifier les besoins humanitaires, tant pour les personnes qui restent que pour celles en mouvement ».

EU Briefs publie des articles provenant de diverses sources extérieures qui expriment un large éventail de points de vue. Les positions prises dans ces articles ne sont pas nécessairement celles d'EU Briefs.

- Advertisement -

Dernières nouvelles

L’Arménie et l’Iran : une alliance qui pose questions

Quelques jours après l’attaque d’Israël par l’Iran, nombre de pays ont condamné cette attaque manquée contre des...

Le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, reçoit la plus haute distinction de la Belgique

Le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, a reçu vendredi à Bruxelles la plus haute distinction de la Belgique, le Grand...

L’Arménie accepte le retour « historique » de quatre villages à l’Azerbaïdjan (Aykhan Hajizada)

L’Arménie a accepté de restituer quatre villages à l’Azerbaïdjan, comme l’a annoncé vendredi le porte-parole du ministère azerbaïdjanais des Affaires étrangères,...

NATO : Le secrétaire général souligne le soutien de l’ alliance à l’Ukraine lors de la réunion du G7

Le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, a souligné l’importance de renforcer le soutien à l’Ukraine lors de la réunion des ministres...

Horizon Europe : la Commission européenne va augmenter son financement pour 2024

La Commission européenne a adopté un amendement au programme de travail 2023-24 d’Horizon Europe, le programme de recherche et d’innovation de...
- Advertisement -

More Articles Like This