8.6 C
Bruxelles
vendredi, mai 27, 2022
No menu items!

Coronavirus: 17 pays européens touchés, un premier cas en Amérique du Sud

À lire

Cyberattaque: Plusieurs institutions italiennes ciblées

Plusieurs sites internet institutionnels et gouvernementaux en Italie on été attaqués par des pirates informatiques, selon les...

Un responsable de l’UE demande des décisions urgentes au sujet de l’embargo sur le pétrole russe

Les Etats membres de l'Union européenne doivent prendre de toute urgence des décisions sur un éventuel embargo...

Prix Charlemagne : Les trois lauréats européens annoncés

Un projet portugais de coopération transfrontalière par la musique a remporté le Prix Charlemagne pour la jeunesse...

Alors que le nombre de nouveaux cas chinois de coronavirus se fait de moins en moins nombreux, et que le nombre de décès quotidien dans le pays est au plus bas, Covid-19 commence à s’étendre en dehors de l’Asie. Depuis le début de l’épidémie, la Chine était le seul foyer, mais depuis la mi-février, la Corée du Sud, l’Italie et l’Iran sont devenus des pays « sources », donc potentiellement foyer de propagation.

  • L’Estonie, le Danemark, la Roumanie et la Norvège viennent de confirmer leur premier cas de coronavirus. Ce mercredi, c’était la Grèce qui annonçait son premier cas. Au total, 17 pays européens sont touchés par le virus.
  • Premier cas en Amérique du Sud, un brésilien de Sao Paulo ayant séjourné en Italie. Le pays compte actuellement 20 cas suspects, la plupart ayant voyagé en Italie.
  • L’Arabie Saoudite a suspendu l’entrée sur son territoire aux pélerins se rendant à La Mecque, ainsi que des voyageurs arrivant de pays touchés par le virus. Le pays ne compte pour l’instant aucun cas de coronavirus.
  • C’est l’inquiétude en Iran où le nombre de personnes infectées ne cesse d’augmenter, avec un taux de mortalité important : 19 morts pour 139 cas. Le pays a mis en place des mesures de restrictions aux déplacements, et demandé à ses citoyens de ne pas voyager.
  • Deuxième pays le plus touché par l’épidémie derrière la Chine, la Corée du Sud recensait jeudi 334 cas de nouveau coronavirus, portant à 1.595 le nombre de personnes contaminées dans le pays, pour 12 décès.
  • En Italie, le nombre de personnes diagnostiquées est monté à 453, pour 12 décès et 3 guérisons. C’est le pays européen le plus durement touché par le virus.
  • Une centaine de belges sont coincés en quarantaine dans un hôtel à Tenerife, où deux cas ont été diagnostiqués
  • Sur le paquebot Diamond Princess, mis en quarantaine depuis le 5 février, l’équipage a commencé à être débarqué. Parmi les 3700 personnes à bord, 705 cas ont été diagnostiqués, et quatre personnes sont mortes.

Nouveaux cas européens

  • Danemark

Le Danemark a annoncé jeudi un premier cas de contamination au nouveau coronavirus, un homme revenant d’Italie du nord, dont le cas est décrit sans danger.

« L’homme qui est rentré d’un séjour au ski en Lombardie avec sa femme et son fils lundi 24 février souffrait depuis notamment de toux et de fièvre (…) l’homme a été testé positif mais les résultats des tests de sa femme et de son fils sont négatifs », a indiqué dans un communiqué l’Agence de santé publique.

Son état est plutôt bon et il est rentré chez lui, où il est confiné ainsi que sa famille, et ils sont en contact quotidien avec l’hôpital de Roskilde, à l’est de Copenhague.

  • Estonie

Les autorités estoniennes ont aussi annoncé un cas jeudi matin. « L’infection a été identifiée hier« , a déclaré la ministre des Affaires sociales Tanel Kiik à la chaîne ETV. « Il s’agit d’un résident permanent dans le pays mais qui n’est pas un citoyen estonien. » Cette personne serait d’origine iranienne, rentrée de son pays mercredi soir.

  • Roumanie

Le premier cas roumain a été annoncé mercredi, un homme de 71 ans qui est entré en contact avec un Italien ayant récemment séjourné dans son pays. Le patient a été admis dans un hôpital de la capitale Bucarest, selon le média PRO TV. L’Italien en question s’était rendu en Roumanie en février, avant d’être testé positif au Covid-19 une fois de retour en Italie, où l’épidémie du nouveau virus est la plus sévère.

  • Norvège

Une Norvégienne a aussi en outre été testé positif au virus dans son pays, sans pourtant présenter de symptômes, a indiqué l’institut de la santé norvégien. Selon les médias locaux, la patiente est originaire de Tromso au nord du pays.

Ce mercredi, un premier cas a également été annoncé en Grèce.

En Italie, le nombre de cas continue de grimper et l’épidémie s’étend à de nouvelles régions. Une grande majorité des cas se situent en Lombardie et Vénitie, où plusieurs villes ont été placées en quarantaine.

Premier cas en Amérique du Sud

Concernant le cas brésilien, « le patient a séjourné du 9 au 20 février » en Italie, a expliqué le ministre brésilien de la Santé lors d’une conférence de presse à Brasilia. « Il est arrivé (au Brésil) sans aucun symptôme de type fébrile et il a eu une réunion familiale » le lendemain.

Mais deux jours plus tard, il est allé consulter en raison de symptômes grippaux et « du lien avec l’Italie« , a poursuivi le ministre.

Un premier test positif réalisé par l’hôpital Albert Einstein de Sao Paulo a été confirmé par l’Institut Adolfo Lutz, a précisé M. Mandetta.

« Le patient va bien, il est chez lui, placé en isolement jusqu’à la disparition des symptômes« , a déclaré de son côté Jose Henrique Germann Ferreira, secrétaire à la Santé. Les autorités sanitaires recherchent ses proches et toutes les personnes ayant été en contact étroit avec ce premier patient.

Le Brésil compte actuellement 20 cas suspects de contamination, dont 12 sont des personnes ayant voyagé en Italie, ont précisé les autorités.

L’Arabie Saoudite suspend l’entrée des pélerins sur son territoire

L’Arabie saoudite suspend « temporairement » l’entrée sur son territoire des pèlerins se rendant à La Mecque, dans le but « de prévenir l’arrivée du nouveau coronavirus (Covid-19) dans le royaume et sa propagation« , a annoncé jeudi le ministère des Affaires étrangères.

Le gouvernement saoudien a décidé de « suspendre temporairement les entrées dans le royaume pour réaliser la Oumra et visiter la Mosquée du Prophète« , a fait savoir le ministère dans un communiqué.

La Oumra, qui attire chaque mois à La Mecque plusieurs dizaines de milliers de musulmans, est un pèlerinage qui peut être réalisé à n’importe quelle période de l’année, à la différence du Hajj qui ne peut être effectué qu’à des dates précises du calendrier lunaire islamique (cette année, le Hajj doit avoir lieu entre fin juillet et début août).

L’Arabie saoudite a également suspendu l’entrée dans le pays des voyageurs munis d’un visa de tourisme et provenant de pays où sévit le nouveau coronavirus, selon des critères qui seront fixés par les autorités sanitaires.

« Ces procédures sont temporaires, et sont assujéties à l’évaluation continue des autorités compétentes« , a ajouté le ministère.

Restriction à la libre circulation en Iran

Les autorités iraniennes ont annoncé mercredi des restrictions à la libre circulation dans le pays pour les personnes infectées ou soupçonnées d’être infectées par le nouveau coronavirus, qui a fait 19 morts dans le pays, bilan le plus lourd après celui de la Chine. Signe de tension, 24 personnes accusées d’avoir répandu en ligne des « rumeurs alarmistes » sur la propagation du coronavirus ont été arrêtées.

« Plutôt que de mettre des villes en quarantaine, nous allons mettre en œuvre des restrictions aux mouvements de ceux qui sont soupçonnés d’être infectés ou qui sont infectés« , a déclaré le ministre de la Santé, Saïd Namaki, dans un point de presse.

« Il a été décidé de placer des équipes à l’entrée de nombreuses villes où il y a beaucoup de mouvement« , a indiqué M. Namaki, sans préciser les localités qui feront l’objet de ce contrôle.

« Je demande aux gens de ne pas voyager« , a poursuivi le ministre, ajoutant que toute personne « suspecte » d’être contaminée par le virus Covid-19 « à l’entrée d’une ville » sera « assurément mise en quarantaine pour 14 jours« .

Près de 140 personnes, dont le vice-ministre de la Santé, ont été infectées en Iran et la plupart des voisins de la République islamique ont mis en place des mesures de restrictions des déplacements et de placements en quarantaine.

Mercredi, le porte-parole du ministère de la Santé, Kianouche Jahanpour, a annoncé le décès de quatre nouvelles personnes parmi 44 nouvelles contaminations détectées ces dernières 24h.

Nombre d’écoles, universités et centres culturels ou sportifs ont été fermés et de nombreux événements repoussés pour permettre de désinfecter les lieux et transports publics.

Dans les zones infectées, la fermeture des écoles sera prolongée, tandis que celle des universités est reconduite pour une semaine (à compter de samedi), selon M. Namaki.

Premier cas d’origine inconnue aux Etats-Unis

L’agence de santé américaine CDC a découvert un cas de coronavirus en Californie qui ne peut être relié à des infections antérieures dans le pays. Il s’agit d’une première. Selon l’agence, le patient ne s’est pas rendu en Chine et n’a été en contact avec des personnes infectées.

Aux États-Unis, les autorités sanitaires ont exprimé leurs préoccupations concernant la propagation du virus. Les experts craignent qu’il se propage malgré les mesures prises par les autorités. Le président Donald Trump a déclaré que le risque de propagation du coronavirus était « très faible » mais qu’une large propagation du coronavirus aux Etats-Unis n’était pas non plus « inévitable« .

À ce jour, au moins 57 cas ont été détectés aux États-Unis.

Début du débarquement de l’équipage du Diamond Princess

Une partie des centaines de membres de l’équipage du navire de croisière placé en quarantaine au Japon depuis plus de trois semaines en raison du coronavirus ont commencé à débarquer jeudi et seront placés en observation, a annoncé le gouvernement.

« Deux cent quarante membres d’équipage ont commencé à débarquer aujourd’hui et cette opération de débarquement va continuer pendant quelques jours« , a déclaré un responsable du ministère de la Santé à l’AFP. Les passagers avaient déjà débarqué après 14 jours de quarantaine.

Le personnel au nombre d’environ un millier était resté à bord. Contrairement aux passagers, il n’avait pour sa majeure partie pas été soumis à des mesures d’isolement pendant la quarantaine car il devait continuer de travailler à bord. « Ceux qui ne présentent pas de symptômes seront envoyés à la Faculté fiscale nationale« , en observation, à Saitama près de Tokyo, a indiqué une autre responsable gouvernementale.

Les médias japonais affirmaient jeudi que l’équipage, composé en grande partie d’étrangers, y resterait deux semaines avant de quitter le Japon.

A.LO – RTBF


- Advertisement -

Dernières nouvelles

Cyberattaque: Plusieurs institutions italiennes ciblées

Plusieurs sites internet institutionnels et gouvernementaux en Italie on été attaqués par des pirates informatiques, selon les...

Un responsable de l’UE demande des décisions urgentes au sujet de l’embargo sur le pétrole russe

Les Etats membres de l'Union européenne doivent prendre de toute urgence des décisions sur un éventuel embargo sur le pétrole russe, a...

Prix Charlemagne : Les trois lauréats européens annoncés

Un projet portugais de coopération transfrontalière par la musique a remporté le Prix Charlemagne pour la jeunesse européenne 2022.

Davos : Le secrétaire général de l’OTAN « la liberté est plus importante que le libre-échange »

Dans un discours prononcé mardi 24 mai 2022 au Forum économique mondial, à Davos, le secrétaire général de l'OTAN, Jens Stoltenberg, a...

La Commission européenne publie le rapport 2022 sur les objectifs de développement durable dans l’UE

Eurostat, l'office statistique de l'Union européenne, a publié lundi le « Développement durable dans l'Union européenne — Rapport de suivi 2022 sur les...
- Advertisement -

More Articles Like This

//ashoupsu.com/4/3719385