8.6 C
Bruxelles
dimanche, juillet 14, 2024
No menu items!

« L’Europe est la cible de la guerre de Poutine »

À lire

L’actrice Shannen Doherty est décédée

L'actrice américaine Shannen Doherty, qui s'était fait connaître du grand public grâce à son rôle de Brenda...

Le président de la Commission européenne sera confirmé la semaine prochaine dans le cadre du traditionnel « découpage bruxellois » des postes de haut niveau

La décision sur le prochain président de la Commission européenne aura lieu à Strasbourg la semaine prochaine.

Amilcar Cabral (1924-2024) Figure emblématique des Iles du Cap-Vert et de la Guinée-Bissau

Centenaire de naissance d’Amilcar Cabral Amilcar Cabral est né le 12 janvier 1924 à...

Raphaël Glucksmann, tête de liste socialiste français pour les élections européennes était sur la plateau de LCI pour dérouler son programme et parler du conflit entre la Russie et l’Ukraine

Pour Raphaël Glucksmann, le moment dans ce conflit est crucial:

« On est en retard sur toutes nos livraisons d’armes. On ne livre pas les obus. On refuse de livrer les avions. Et quand on livre des missiles, on interdit aux Ukrainiens d’utiliser ces missiles pour frapper les bases militaires qui visent l’Ukraine. Donc il faut autoriser les Ukrainiens. Qu’ils le fassent, ce n’est pas un sujet de débat littéraire. Il faut le faire et tout est extrêmement urgent. »

Et il poursuit:

« Pourquoi le front ukrainien est-il dans une situation calamiteuse? Parce que nous n’avons pas fait le travail en Europe, parce que nos dirigeants sont restés indolents et faibles, et parce qu’ils n’ont pas réorganisé nos chaînes de production et parce que la France a continué à livrer des armes à Doha, au Qatar, aux Émirats Arabes Unis, à l’Arabie Saoudite. »

« C’est l’avenir de notre continent qui se joue en Ukraine au moment où on se parle. Et donc il faut maintenant être sérieux. Sérieux sur l’aide à l’Ukraine. Et comprendre une chose, c’est que si le front ukrainien s’effondre, c’est l’ensemble de l’Europe qui est déstabilisé. Vladimir Poutine ne cible pas le Donbass, il ne cible pas la Crimée. Nous sommes les cibles, nous les démocraties européennes, nous les Européens, de la guerre de Vladimir Poutine. »

(FM/Source: LCI/Photo: Filip Andrejevic/Unsplash)

EU Briefs publie des articles provenant de diverses sources extérieures qui expriment un large éventail de points de vue. Les positions prises dans ces articles ne sont pas nécessairement celles d'EU Briefs.

- Advertisement -

Dernières nouvelles

L’actrice Shannen Doherty est décédée

L'actrice américaine Shannen Doherty, qui s'était fait connaître du grand public grâce à son rôle de Brenda...

Le président de la Commission européenne sera confirmé la semaine prochaine dans le cadre du traditionnel « découpage bruxellois » des postes de haut niveau

La décision sur le prochain président de la Commission européenne aura lieu à Strasbourg la semaine prochaine. À l’approche des...

Amilcar Cabral (1924-2024) Figure emblématique des Iles du Cap-Vert et de la Guinée-Bissau

Centenaire de naissance d’Amilcar Cabral Amilcar Cabral est né le 12 janvier 1924 à Bafata (Guinée Bissau) de parents...

Un tribunal russe ordonne l’arrestation de la veuve d’Alexeï Navalny

La BBC rapporte qu'un tribunal russe a émis un mandat d'arrêt à l'encontre de Yulia Navalnaya, accusée de "participation à une organisation...

Armin Papperger: Russian Plan to Assassinate Rheinmetall CEO Thwarted by U.S. Intelligence

U.S. intelligence has uncovered a Russian plan to assassinate Armin Papperger, the CEO of German arms manufacturer Rheinmetall, which produces artillery...
- Advertisement -

More Articles Like This