8.6 C
Bruxelles
vendredi, juin 14, 2024
No menu items!

Algérie: Abdelmadjid Tebboune préside son premier Conseil des ministres : «Reconsidérer le système de gouvernance»

À lire

Pour le secrétaire général de l’OTAN, un engagement pérenne de la part des Alliés est le plus court chemin vers la paix en Ukraine

Les ministres de la Défense se sont réunis jeudi 13 juin à Bruxelles pour achever la préparation...

Danuta Huebner: Europe will survive “Far-Right” Surge

Former EU commissioner and one of the EU parliament’s most senior deputies, Danuta Huebner, has predicted that “Europe...

Malawi : Un avion militaire transportant dix personnes porté disparu

D’intenses recherches sont en cours mardi au Malawi pour retrouver l’avion militaire qui transportait le vice-président du...

Légende : Réunion du Conseil des ministres présidé par le chef de l’Etat, Abdelmadjid Tebboune (Photo : APS)

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a annoncé, hier, l’amendement de la Constitution. Présidant son premier Conseil des ministres, quelques jours seulement après sa nomination, il a affirmé que «l’édification de l’Algérie, à laquelle aspirent les citoyennes et les citoyens, implique la reconsidération du système de gouvernance à travers un profond amendement de la Constitution, pierre angulaire de l’édification de la nouvelle République, ainsi que certains textes de loi importants, à l’instar de la loi organique relative au régime électoral».

Attendu justement sur ce point, figurant d’ailleurs dans son programme électoral, ses 54 engagements, où il avait évoqué l’amendement de la Constitution et de certains textes de loi, le chef de l’Etat a profité donc de la tenue de cette première réunion avec son Exécutif pour l’annoncer officiellement. En quoi consistent ces changements ?

Tebboune n’en dira pas plus. Ayant déjà entamé des consultations, en recevant en premier le 29 décembre dernier l’ancien chef de gouvernement, Ahmed Benbitour, il est fort à parier que le Président engage une concertation avec la classe politique, lui qui avait appelé, au lendemain de son élection, à un dialogue avec le hirak pour «bâtir une Algérie nouvelle».

Source : El watan – Abdelghani Aichoun

EU Briefs publie des articles provenant de diverses sources extérieures qui expriment un large éventail de points de vue. Les positions prises dans ces articles ne sont pas nécessairement celles d'EU Briefs.

- Advertisement -

Dernières nouvelles

Pour le secrétaire général de l’OTAN, un engagement pérenne de la part des Alliés est le plus court chemin vers la paix en Ukraine

Les ministres de la Défense se sont réunis jeudi 13 juin à Bruxelles pour achever la préparation...

Danuta Huebner: Europe will survive “Far-Right” Surge

Former EU commissioner and one of the EU parliament’s most senior deputies, Danuta Huebner, has predicted that “Europe will survive”, despite the startling rise...

Malawi : Un avion militaire transportant dix personnes porté disparu

D’intenses recherches sont en cours mardi au Malawi pour retrouver l’avion militaire qui transportait le vice-président du pays, et a disparu des...

Elections européennes 2024 : le Parti populaire européen de centre-droite en tête

Le Parti populaire européen (PPE) de centre-droit, qui devrait obtenir 191 sièges, est en tête des élections au Parlement européen (PE) de...

OTAN : Grâce à l’adhésion de la Suède, l’OTAN est plus forte et davantage en sécurité (Jens Stoltenberg)

Vendredi 7 juin 2024, à l'occasion de son premier déplacement en Suède depuis l'adhésion de ce pays à l'OTAN en mars, le...
- Advertisement -

More Articles Like This