8.6 C
Bruxelles
samedi, avril 20, 2024
No menu items!

OTAN : Le secrétaire général rencontre de hauts commandants militaires

À lire

L’Arménie et l’Iran : une alliance qui pose questions

Quelques jours après l’attaque d’Israël par l’Iran, nombre de pays ont condamné cette attaque manquée contre des...

Le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, reçoit la plus haute distinction de la Belgique

Le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, a reçu vendredi à Bruxelles la plus haute distinction...

L’Arménie accepte le retour « historique » de quatre villages à l’Azerbaïdjan (Aykhan Hajizada)

L’Arménie a accepté de restituer quatre villages à l’Azerbaïdjan, comme l’a annoncé vendredi le porte-parole du...

Le secrétaire général de l’OTAN Jens Stoltenberg a participé à la première conférence des commandants de composants combinés mercredi 17 mai 2023. 

La conférence était organisée par le Commandant suprême allié en Europe, le général Christopher G. Cavoli, au Commandement allié des opérations à Mons, en Belgique.

Le général Christopher G. Cavoliéuni a réuni tous ses commandants subordonnés, de l’OTAN et du Commandement européen des États-Unis (EUCOM) pour une discussion stratégique sur le prochaines étapes de la mise en œuvre de la structure de dissuasion et de défense collective de l’OTAN.

Le secrétaire général s’est félicité de l’étroite collaboration entre l’OTAN et l’EUCOM, et du ferme engagement des États-Unis en faveur de la sécurité de l’Europe, qui est plus importante que jamais, alors que nous sommes confrontés aux plus grands défis sécuritaires depuis des décennies.

« À une époque de concurrence stratégique », a déclaré M. Stoltenberg, « l’OTAN s’est réorientée des opérations hors zone vers la défense collective. Nous devons intégrer et coordonner autant que possible pour relever les défis immédiats et à long terme avant l’accord de Vilnius. Sommet en juillet. » 

M. Stoltenberg a exposé les principales priorités du sommet afin de renforcer encore la dissuasion et la défense de l’OTAN. 

Il s’agit notamment d’un soutien à long terme à l’armée ukrainienne, de la préparation de nouveaux plans de défense régionaux et d’un nouveau modèle de force, ainsi que d’une promesse d’investissement dans la défense plus ambitieuse, avec un plancher de 2 % du PIB plutôt qu’un plafond. Il a également mis l’accent sur l’importance d’une base industrielle de défense capable de répondre à ces exigences.

EU Briefs publie des articles provenant de diverses sources extérieures qui expriment un large éventail de points de vue. Les positions prises dans ces articles ne sont pas nécessairement celles d'EU Briefs.

- Advertisement -

Dernières nouvelles

L’Arménie et l’Iran : une alliance qui pose questions

Quelques jours après l’attaque d’Israël par l’Iran, nombre de pays ont condamné cette attaque manquée contre des...

Le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, reçoit la plus haute distinction de la Belgique

Le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, a reçu vendredi à Bruxelles la plus haute distinction de la Belgique, le Grand...

L’Arménie accepte le retour « historique » de quatre villages à l’Azerbaïdjan (Aykhan Hajizada)

L’Arménie a accepté de restituer quatre villages à l’Azerbaïdjan, comme l’a annoncé vendredi le porte-parole du ministère azerbaïdjanais des Affaires étrangères,...

NATO : Le secrétaire général souligne le soutien de l’ alliance à l’Ukraine lors de la réunion du G7

Le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, a souligné l’importance de renforcer le soutien à l’Ukraine lors de la réunion des ministres...

Horizon Europe : la Commission européenne va augmenter son financement pour 2024

La Commission européenne a adopté un amendement au programme de travail 2023-24 d’Horizon Europe, le programme de recherche et d’innovation de...
- Advertisement -

More Articles Like This