8.6 C
Bruxelles
mardi, juillet 23, 2024
No menu items!

Union européenne: la bataille du budget commence

À lire

NATO : Le secrétaire général annonce la nomination d’un nouveau représentant spécial pour le voisinage méridional

Le secrétaire général Jens Stoltenberg a annoncé mardi 23 juillet la nomination d’un...

Does Russia Pose a Threat to Western Civilisation ?

In recent geopolitical discussions, Russia has emerged as a central figure, often depicted as posing a fundamental...

EU Commission Opens State Aid Investigation into Belgian Support for Lifetime Extension of 2 Nuclear Reactors

The European Commission has initiated a detailed investigation to determine whether Belgium’s proposed public support for...

Chefs d’États et de gouvernements européens se retrouvent ce jeudi à Bruxelles pour parler du « super-budget » de l’Union européenne, qui couvre la période 2021-2027. Avec un membre en moins, le Royaume-Uni, la partie sera encore plus compliquée entre les États qui veulent réduire la voilure et ceux qui souhaitent préserver le niveau des dépenses. 

La proposition avancée par le président du conseil européen Charles Michel la semaine dernière est loin de faire consensus. Et puis avec le départ du Royaume-Uni, la question des ressources propres de l’UE se pose avec encore plus d’insistance.

La proposition avancée par le président du Conseil européen Charles Michel, censée servir de base aux discussions, a été accueillie froidement par le président du Parlement, qui misait sur un niveau généreux de 1,3% du revenu national brut, la richesse produite chaque année par les pays membres. Le président du Conseil, lui, envisage un petit %. 

De quoi réactiver la fracture habituelle entre le club des États partisans d’un budget global restreint, Autriche, Danemark, Pays-Bas et Suède en tête, et un groupe plus large d’États qui veulent continuer de bénéficier des fonds traditionnels de l’UE, notamment les fonds de cohésion. Des États du sud comme l’Italie, le Portugal, la Grèce et les plus récents partenaires de l’est de l’Europe.

Quant au couple franco-allemand, il devra accorder ses violons avant le sommet. Outre l’agriculture, la France veut plus d’ambition pour la défense européenne et le spatial. L’Allemagne, quant à elle, n’entend pas dépenser plus, mais elle n’échappera pas au débat sur les rabais dont elle bénéficie en tant que principal contributeur net de l’UE.

Il faudra trouver les moyens d’augmenter les ressources propres de l’UE afin de combler le départ de Londres, tout en finançant les nouveaux défis comme le climat.

Le Parlement estime qu’il faut encore trouver 230 milliards d’euros pour répondre à tous les défis.

Aabla Jounaiidi – RFI

EU Briefs publie des articles provenant de diverses sources extérieures qui expriment un large éventail de points de vue. Les positions prises dans ces articles ne sont pas nécessairement celles d'EU Briefs.

- Advertisement -

Dernières nouvelles

NATO : Le secrétaire général annonce la nomination d’un nouveau représentant spécial pour le voisinage méridional

Le secrétaire général Jens Stoltenberg a annoncé mardi 23 juillet la nomination d’un...

Does Russia Pose a Threat to Western Civilisation ?

In recent geopolitical discussions, Russia has emerged as a central figure, often depicted as posing a fundamental threat to Western civilisation. This...

EU Commission Opens State Aid Investigation into Belgian Support for Lifetime Extension of 2 Nuclear Reactors

The European Commission has initiated a detailed investigation to determine whether Belgium’s proposed public support for extending the operational life of...

NATO Allies Continue Ukraine Support Through Comprehensive Assistance Package at Washington Summit

Through the alliance’s Comprehensive Assistance Package (CAP) for Ukraine, NATO Allies are providing short-term and medium-to long term non-lethal assistance.

Législatives en France : Marine Tondelier se dit « écœurée » et appelle à une reprise des négociations

La patronne des écologistes Marine Tondelier s’est dite « en colère » et « écœurée » mercredi par la guerre de leadership entre Insoumis et socialistes...
- Advertisement -

More Articles Like This