8.6 C
Bruxelles
vendredi, septembre 24, 2021
No menu items!

Russie : Déclaration du haut représentant de l’UE Josep Borrell sur la situation d’Alexei Navalny

À lire

Pandémie de COVID-19: le Conseil européen a mis à jour la liste des pays

Le Conseil ajoute le Chili, le Koweït et le Rwanda à la liste des pays à...

Genève : Nouvelle alerte sur la connexion polisario-terroristes au Sahel

La "Commission Indépendante Des droits de l’Homme" et "Africa Culture International" ont organisé un évènement parallèle sur...

Un programme États-Unis – UE pour vaincre la pandémie mondiale

Ursula von der Leyen et Joe Biden ont annoncé hier un nouveau partenariat entre l'UE et les...

« La décision d’un tribunal de Moscou de qualifier les organisations de M. Alexei Navalny de « groupes extrémistes » marque l’effort le plus sérieux à ce jour du gouvernement russe pour réprimer l’opposition politique indépendante et les enquêtes anti-corruption, et pour éliminer l’influence des réseaux politiques de M. Navalny avant les élections à la Douma d’État en septembre et au-delà.

« C’est une décision infondée qui confirme un schéma négatif de répression systématique des droits de l’homme et des libertés qui sont inscrits dans la constitution russe. Cette décision aura de lourdes conséquences pour la société civile russe, l’opposition et les voix critiques. Nous exhortons le gouvernement russe à respecter pleinement ses obligations internationales et les engagements qu’il a pris, y compris au sein du Conseil de l’Europe et de l’OSCE, pour faire respecter ces droits.

« L’Union européenne réitère son appel à la libération immédiate et inconditionnelle de M. Navalny alors que nous considérons que sa condamnation est politiquement motivée et va à l’encontre des obligations internationales de la Russie en matière de droits de l’homme.

À cet égard, nous attendons également de la Russie qu’elle remplisse ses obligations au titre de la Convention européenne des droits de l’homme, notamment qu’elle se conforme à la mesure provisoire de la Cour européenne des droits de l’homme concernant la nature et l’étendue du risque pour la vie de M. Navalny. Les autorités russes sont responsables de la sécurité et de la santé de M. Navalny dans la colonie pénitentiaire, dont nous les tenons responsables.

- Advertisement -

Dernières nouvelles

Pandémie de COVID-19: le Conseil européen a mis à jour la liste des pays

Le Conseil ajoute le Chili, le Koweït et le Rwanda à la liste des pays à...

Genève : Nouvelle alerte sur la connexion polisario-terroristes au Sahel

La "Commission Indépendante Des droits de l’Homme" et "Africa Culture International" ont organisé un évènement parallèle sur les "Violation des droits de...

Un programme États-Unis – UE pour vaincre la pandémie mondiale

Ursula von der Leyen et Joe Biden ont annoncé hier un nouveau partenariat entre l'UE et les Etats-Unis visant à accélérer la...

L’UE veut imposer un chargeur universel pour smartphones

Au nom des droits des consommateurs et de l'environnement, la Commission européenne veut imposer un chargeur universel pour téléphones mobiles et autres...

Brexit : les pêcheurs français protestent contre l’accès restreint aux eaux de Jersey après le 1er octobre

Une nouvelle manifestation contre les droits post-Brexit des navires de pêche à accéder aux eaux de Jersey a eu lieu en France,...
- Advertisement -

More Articles Like This

//dooloust.net/4/3719385