8.6 C
Bruxelles
mercredi, février 28, 2024
No menu items!

L’Algérie annonce la rupture des relations diplomatiques avec le Maroc

À lire

La Brussels Pride fait son retour, la date de l’événement révélée

La Brussels Pride March se déploiera le 18 mai dans les rues du centre-ville tandis que le...

Vice-President Josep Borrell’s speech at the EP debate: „ We have to strengthen European Defence in a volatile geopolitical landscape”

On the plenary session of the European Parliament in Strasbourg the speech was delivered by Matthieu Michel,...

Yulia Navalnaya: “If you want to defeat Putin, fight his criminal gang”

Yulia Navalnaya, the widow of murdered Russian anti-corruption activist Alexei Navalny, addressed the European Parliament on Wednesday.

Dans une conférence de presse, Ramtane Lamamra, ministre algérien des Affaires étrangères, a annoncé la rupture des relations avec le Maroc dès ce mardi 24 août 2021, annoncent plusieurs médias algériens.

Une semaine auparavant l’Algérie a blâmé Israël pour les incendies de forêt qui ont fait des dizaines de morts et avait déclaré qu’elle réexaminerait ses relations avec le Maroc, qu’elle accusait également d’être complice des incendies, selon un communiqué de son Haut conseil de sécurité.

La décision de revoir les relations avec le Maroc voisin a été prise lors d’une réunion extraordinaire du conseil de sécurité du pays, présidée par Tebboune et consacrée à l’évaluation de la situation après les incendies.

Le gouvernement algérien accuse deux groupes locaux qui, selon lui, sont soutenus par « l’entité sioniste » et le Maroc

Un communiqué de la présidence du pays a déclaré que des suspects avaient été arrêtés dans deux organisations désignées comme groupes terroristes qui, selon elle, étaient soutenus par Israël et le Maroc.

Certaines des personnes arrêtées ont été détenues dans le cadre d’un lynchage brutal que les autorités ont également imputé à l’un des groupes.

Il déclaré qu’il visait « l’éradication totale des groupes, en particulier le MAK, qui reçoit le soutien et l’aide de partis étrangers… le Maroc et l’entité sioniste« , ajoute le communiqué, faisant référence à Israël.

Le Mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie (MAK), basé à Paris, a déclaré à l’AFP rejeter ces accusations.

Les autorités algériennes attribuent les incendies au MAK, un mouvement indépendantiste de la région principalement berbère de Kabylie, qui s’étend le long de la côte méditerranéenne à l’est de la capitale Alger.

Les autorités accusent en outre le MAK d’être impliqué dans le lynchage d’un homme faussement accusé d’incendie criminel, un incident qui a suscité l’indignation.

Alger a également accusé le mouvement Rachad d’inspiration islamiste d’être impliqué. Il a classé à la fois le MAK et Rachad comme des « organisations terroristes » en mai.

La frontière entre l’Algérie et le Maroc est fermée depuis 1994.

Le mois dernier, l’Algérie a rappelé son ambassadeur au Maroc pour des consultations, après que l’envoyé du Maroc aux Nations Unies, Omar Hilale, a exprimé son soutien à l’autodétermination de la région algérienne de Kabylie.

À l’époque, le ministère algérien des Affaires étrangères avait déclaré que le Maroc « soutient ainsi publiquement et explicitement un prétendu droit à l’autodétermination du peuple kabyle« .

Les relations entre Alger et Rabat ont été tendues au cours des dernières décennies, en particulier sur la question brûlante du Sahara occidental contesté.

Le Maroc considère l’ancienne colonie espagnole comme faisant partie intégrante de son royaume, mais l’Algérie a soutenu le mouvement Polisario, qui y recherche l’indépendance.

L’Algérie ne reconnaît pas Israël, qu’elle appelle seulement « l’entité sioniste ». En revanche, Israël a annoncé plus tôt ce mois-ci, lors d’une visite officielle du ministre israélien des Affaires étrangères Yair Lapid au Maroc, qu’il établirait des relations diplomatiques complètes avec le Maroc dans les deux mois.

L’administration Trump a négocié un accord de normalisation Israël-Maroc l’année dernière, rétablissant les liens qui avaient été rompus après le déclenchement de la deuxième Intifada en 2000. Cependant, l’accord de 2020 n’a pas établi de relations diplomatiques complètes.

L’Algérie fait partie de plusieurs pays méditerranéens qui ont connu des incendies de forêt ces dernières semaines, dont le Maroc.

Israël a également connu une vague d’incendies de forêt, plus récemment une conflagration de trois jours à la périphérie de Jérusalem qui a dévasté des milliers d’hectares de forêt. Bien qu’il n’y ait eu aucun décès, il y a eu des dommages matériels dans les communautés prises dans l’incendie.

EU Briefs publie des articles provenant de diverses sources extérieures qui expriment un large éventail de points de vue. Les positions prises dans ces articles ne sont pas nécessairement celles d'EU Briefs.

- Advertisement -

Dernières nouvelles

La Brussels Pride fait son retour, la date de l’événement révélée

La Brussels Pride March se déploiera le 18 mai dans les rues du centre-ville tandis que le...

Vice-President Josep Borrell’s speech at the EP debate: „ We have to strengthen European Defence in a volatile geopolitical landscape”

On the plenary session of the European Parliament in Strasbourg the speech was delivered by Matthieu Michel, State Secretary for Digitalisation in...

Yulia Navalnaya: “If you want to defeat Putin, fight his criminal gang”

Yulia Navalnaya, the widow of murdered Russian anti-corruption activist Alexei Navalny, addressed the European Parliament on Wednesday. Welcoming Yulia...

L’île de Malte est-elle réellement un lieu de tolérance en pleine Méditerranée ?

Au milieu de la mer Méditerranée se dresse une petite nation insulaire, réputée pour ses châteaux imposants et ses légendes templières... Il...

Le Parlement approuve un soutien budgétaire clé pour l’Ukraine et l’UE

Les députés approuvent un financement à long terme pour l’Ukraine, la plateforme "Technologies stratégiques pour l’Europe" (STEP) et d’autres changements dans le...
- Advertisement -

More Articles Like This