8.6 C
Bruxelles
dimanche, mars 7, 2021
No menu items!

UE : Un panel de haut niveau sur les difficultés économiques

À lire

l’OTAN : « Le fondement de la sécurité de l’Europe, c’est la solidité du lien transatlantique »

Le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, a prononcé au Collège d'Europe, à Bruges, un discours dans...

Reconnaissance de l’assassinat de Boumendjel : « un geste » qui en appelle d’autres, estime Stora

L'historien français Benjamin Stora estime que la reconnaissance par la France de l'assassinat du nationaliste algérien Ali...

La Commission présente un plan d’action pour le socle européen des droits sociaux et un soutien actif efficace à l’emploi (EASE)

Le 4 mars, la Commission a présenté son ambition d'une Europe sociale forte, axée sur les emplois...

Lundi, un panel de haut niveau a mis en garde contre les difficultés économiques issues de la pandémie mais souligné que la crise offrait l’opportunité de reconstruire les économies de l’UE.

En ouverture de la semaine parlementaire européenne 2021, qui réunit des eurodéputés et des parlementaires nationaux afin de débattre de la gouvernance économique de l’UE, le panel a rassemblé le Président du PE et du Parlement portugais, ainsi que les dirigeants du Conseil européen, de la Commission européenne, de l’ONU, du FMI et de la BCE.

Le Président du PE, David Sassoli, a déclaré que la crise issue de la pandémie était la conséquence directe d’un système économique fondé sur l’exploitation maximale des ressources et que cela mettait plus que jamais en lumière la non-durabilité de ce modèle économique. Il a ajouté que les finances de l’UE ainsi qu’une refonte des instruments de gouvernance économique seraient des facteurs importants pour la relance et la transformation économiques de l’UE.

Le Président du Parlement portugais, Ferro Rodrigues, a également souligné la nécessité de revoir les instruments de gouvernance économique de l’UE afin d’éviter de tuer la relance de l’Union. Il a également souligné la nécessité de progresser au niveau de l’UE sur le socle européen des droits sociaux, affirmant que la pandémie avait exacerbé l’exclusion sociale de façon significative.

Le Secrétaire général des Nations unies, António Guterres, a évoqué les dangers d’une reprise inégale suite à la crise au niveau mondial, déclarant que le déploiement des vaccins indiquait déjà que les inégalités seraient importantes. Il a également souligné que les objectifs climatiques devaient rester très élevés dans l’agenda mondial, rappelant que la menace du changement climatique n’avait pas disparu à l’arrivée de la pandémie.

La Directrice générale du FMI, Kristalina Georgeva, a mis en garde contre les redressements inégaux entre pays, notamment au sein de l’UE. Elle a affirmé que si rien n’était fait, cela pourrait entraîner de grandes divergences en 2021 ainsi qu’une plus lente convergence des économies pendant des décennies. Par ailleurs, elle a mis en garde contre une réduction prématurée des politiques accommodantes et déclaré que de telles politiques budgétaires de soutien devaient être accompagnées de réformes structurelles afin de rendre les économies plus vertes et plus numériques.

De plus, le Président du Conseil européen, Charles Michel, a estimé que les économies de demain, qui émergeront après la pandémie, devaient être construites autour des priorités climatiques et numériques. Il a aussi affirmé que les fonds et les politiques de l’UE créés pour faire face à la pandémie devaient également être conçus en fonction des besoins de la jeune génération qui souffre considérablement.

La Présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a souligné le potentiel des fonds européens de Next Generation EU, affirmant qu’ils pourraient être essentiels pour façonner des économies européennes plus vertes, plus numériques et plus inclusives. Elle a ajouté que les parlements nationaux devaient jouer un rôle constructif pour transformer ces fonds européens en croissance locale.

La Présidente de la BCE, Christine Lagarde, a souligné l’importance de continuer à protéger les économies tout en travaillant à leur transformation. Elle a aussi insisté sur l’importance de Next Generation EU et le fait que le niveau national devait jouer son rôle.

- Advertisement -

Dernières nouvelles

l’OTAN : « Le fondement de la sécurité de l’Europe, c’est la solidité du lien transatlantique »

Le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, a prononcé au Collège d'Europe, à Bruges, un discours dans...

Reconnaissance de l’assassinat de Boumendjel : « un geste » qui en appelle d’autres, estime Stora

L'historien français Benjamin Stora estime que la reconnaissance par la France de l'assassinat du nationaliste algérien Ali Boumendjel est "un geste" symbolique...

La Commission présente un plan d’action pour le socle européen des droits sociaux et un soutien actif efficace à l’emploi (EASE)

Le 4 mars, la Commission a présenté son ambition d'une Europe sociale forte, axée sur les emplois et les compétences pour l'avenir...

Le Conseil approuve une plus grande transparence d’entreprise pour les grandes multinationales

L'UE prend des mesures pour améliorer la transparence des entreprises des grandes entreprises multinationales. Les ambassadeurs des États membres ont mandaté aujourd'hui...

Brexit : Londres s’attire les foudres de Bruxelles

Deux mois après la pleine entrée en vigueur du Brexit, Londres a provoqué la colère de l’UE en prolongeant unilatéralement mercredi une...
- Advertisement -

More Articles Like This

//stawhoph.com/afu.php?zoneid=3719385